iGestionlocative.com c'est la solution Nr1 de gestion locative en ligne de vos biens immobiliers.

iGestionlocative.com © 2017. Tous droits réservés.

C.G.U. & Mentions légales | Blog gestion locative | Bail de location | Espace Presse | À propos | Contact

iGestionlocative : la nouvelle gestion locative

Conseils pour réaliser les démarches de fourniture d’énergie lors d’un déménagement : souscription de son contrat auprès d’EDF, Engie ou d’un fournisseur alternatif, mise en service des compteurs, rétablissement de l’énergie suite à une coupure.

1 - Anticiper les démarches pour éviter toute coupure

 

Pour éviter d’emménager dans un logement où le gaz et l’électricité sont coupés, il est recommandé de mettre à son nom les contrats d’électricité et de gaz deux semaines avant le déménagement. Certains sites expliquent de manière détaillée cette procédure, notamment Kelwatt.

 

Si l’électricité et le gaz sont coupés lors de l'emménagement, il est d’abord nécessaire de souscrire un contrat auprès d’un fournisseur. Il faut ensuite demander par téléphone l’intervention d’un technicien du gestionnaire de réseaux Enedis ou GRDF. Il procèdera à la mise en service du compteur.

Le délai standard pour obtenir une mise en service est de 5 jours ouvrés pour l’électricité comme pour le gaz.

 

- Pour l’électricité, le coût de l’opération est de 26,23€ (Tarif mis à jour au 1er janvier 2017. Accédez au catalogue des tarifs Enedis) Sous réserve de la disponibilité d’un technicien, des solutions de mise en service dans la journée sont possibles. Leur coût peut cependant monter jusqu’à 153,85€ !

- Pour le gaz, le coût de l’opération est de 17,88€ (tarif en vigueur jusqu’au 30 juin 2017. Accédez au catalogue des prestations GRDF) Une mise en service en urgence dans la journée coûte 137,70€, mais est possible uniquement sous réserve de la disponibilité d’un technicien.

Location et déménagement : électricité, gaz, réussir ses démarches de souscription et éviter la coupure

3 - Choisir une offre de fourniture d’énergie compétitive

 

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie en 2007, le nombre de fournisseurs n’a cessé d’augmenter. On dénombre aujourd’hui une vingtaine de fournisseurs et près de 80 offres d'électricité et/ou de gaz différentes. Chaque offre possède des caractéristiques spécifiques et s’avère compétitive pour un profil de consommation bien précis : les comparateurs en ligne sont utiles pour se renseigner avant son déménagement.

 

4 - Choisir son mode de facturation

 

Chez tous les fournisseurs d’énergie, deux principaux modes de facturation sont disponibles : la mensualisation et la facturation bimestrielle suite à une auto-relève.

 

La mensualisation présente plusieurs avantages :

- Le lissage des prélèvements sur 10 à 11 mois permet de prévoir à l’avance son budget mensuel d’énergie. Par ailleurs, les factures en période de chauffe ne sont pas plus élevées que celles en plein été.  

- La facture de régulation intervient à la fin de l’année : si les prélèvements fixes vous ont conduit à payer plus que ce que vous avez consommé, la régulation se traduit par un remboursement ; dans le cas contraire, vous réglez la différence.

 

Les avantages de l’auto-relève :

- Elle permet la facturation à la consommation réelle : fini les estimations et les factures de régulation à la fin de l’année, le client paye exactement ce qu’il consomme tous les deux mois !

- Elle permet à chacun de connaître consommation réelle et incite ainsi à adopter un comportement plus économe.  

 

5 - Se renseigner sur ses horaires d’heures creuses et adapter sa consommation

 

Les contrats avec doubles tarifs comprennent deux plages horaires : une plage “heures pleines” pendant laquelle les tarifs sont plus élevés et une plage “heures creuses” où les tarifs sont plus bas. Ce type de contrat est économique pour les logements ayant un chauffage exclusivement électrique ou ayant beaucoup d’appareils gourmands en énergie.

 

Si votre contrat est en heures pleines/heures creuses, des économies importantes sont réalisables : il suffit de régler vos appareils énergivores (cumulus, sèche-linge, machine à laver, etc.) pour qu’ils fonctionnent en heures creuses. Les plages d’heures creuses et d’heures pleines sont inscrites sur les factures. Votre fournisseur d’électricité pourra aussi vous renseigner par téléphone.

 

Vous pouvez consulter notre article dédié pour en savoir plus sur toutes les démarches de déménagements

2 - Relever le numéro de compteur et l’index de consommation lors de l’état des lieux

 

Lors de l’état des lieux d’entrée qui suit le déménagement, il est nécessaire de relever le numéro de compteur ainsi que l’index de consommation.

 

Le numéro de compteur est indiqué directement sur le compteur, mais de différentes manières :

- Pour le compteur d’électricité, il correspond au numéro à 7 ou 10 caractères sur les compteurs anciens (n° X 000 000 ou 00 XX 000 000) et au numéro à 12 ou 14 chiffres sur les compteurs électroniques.  

- Pour le compteur de gaz,  le numéro de compteur correspond au numéro à 10 chiffres sur fond blanc.

Le numéro de compteur est également précisé sur la facture d’électricité et/ou de gaz.

 

L’index de consommation est également indiqué sur le compteur :

 

- En ce qui concerne l’électricité, il y a un ou deux index suivant si le compteur est en “base” ou en ”heures pleines/heures creuses”. L’index correspond à la ou les suites de chiffres à côté du signe kWh.

- L’index de consommation de gaz correspond à la suite de chiffres se trouvant à côté du signe m3, sur fond noir. On ne tient pas compte des chiffres sur fond rouge.

 

Une fois ces informations récupérées, inscrivez-les sur le formulaire d’état des lieux. Certains sites proposent des formulaires d’état des lieux vierges et gratuits.

 

Communiquez ces informations au fournisseur d’énergie de votre nouveau logement (par téléphone, mail, ou sur votre espace client). Le fournisseur utilisera ces informations pour établir la première facture.